///

_

Il existe une Zone au delà des vastes périphéries, ruines d'un labyrinthe de béton qui s’imposent comme les vestiges post-apocalyptiques d’une civilisation.

Dans l’enchevêtrement de pièces et couloirs suintants, envahis par une nature luxuriante qui semble reprendre ses droits, la Zone abrite une chambre cachée que l’on dit merveilleuse, et qui recèle en son sein le secret du monde.

À l’approche de ses murs, les frontières du réel tendent à se dissiper, plongeant celui qui s’y aventure dans un état hypnotique. L'inconscient surgit parmi les figures de l’irrationalité qui se déchaînent. Seul, le « Stalker », révélateur de l’âme, connaît le chemin et sait déjouer les nombreux pièges ...

La Zone suggère un espace freudien, spirituel ou édinistique. Organisée selon un mode discontinu, fragmentaire, elle relève d' une signification cachée et nécessite une interprétation. Elle évoque en cela le monde des rêves et constitue une métaphore de notre quête de la connaissance.

DISPOSITIF
Pour figurer un trajet dans une multiplicité de lieux etranges, le projet fait appel à des décors réalisés en images de synthèse rétro-projetés sur un cyclorama.
Des éléments scéniques et accessoires viennent compléter le dispositif.